Le BazzArt de Kalys

Electrobox, part II : le cas portugais

L’électro, pour moi, c’est comme les films d’horreur : la déception ne m’arrête pas :P Et puis, à force d’écouter des trucs médiocres, quand on tombe enfin sur un truc vraiment bien, on en retire d’autant plus de plaisir !

La scène allemande me fait globalement bâiller, mais ce n’est pas le cas de la scène portugaise. Pas qu’elle brille par son incroyable originalité, mais je la trouve très supérieure, ne serait-ce que parce qu’on y trouve un nombre réduit de poseurs.


La version live n’est pas de très bonne qualité mais elle permet de voir au moins deux bons points pour ce groupe : ils sont plus occupés par la musique que par les fringues, et ils ont une guitare.
Le site Internet de Control Alt Deus

Un autre groupe que j’apprécie pour les mêmes raisons, portugais également, c’est Hystakmine :


Je les ai vus en concert : ils arrivent, ils balancent la zic, ils sont très pro et je dois dire, impressionnants.

Même très bonne impression pour Eden Synthetic Corps (ESC), dans lesquels on retrouve, au clavier cette fois, le chanteur d’Hystakmine. Je vous mets la vidéo qui a le plus mauvais son, parce qu’elle montre bien ce qui m’avait plu quand je les ai vus : deux frontmen qui ont la patate, et un public venu pour écouter de la musique, pas pour défiler. Pour un son un peu meilleur et la présence là encore, d’une guitare sur scène :

Enfin, AktiveHate. Là encore, je ne prétends pas qu’on est dans le fin du fin… Mais c’est honnête, bien fait, et humble. Pour une preuve en live, c’est par là : http://youtu.be/5u311w71srU

Ce n’est pas le fin du fin, non, mais ces groupes véhiculent tout ce que j’aime dans cette musique : la colère, les mélodies, et la simplicité.
Dans mon acceptation, l’électro est une sorte d’équivalent actuel du punk. La colère est son moteur principal. Ce n’est pas une musique qui repose sur l’esthétique, mais son esthétique découle directement du monde contemporain. Allez, comme cette page a sans doute été peu vue, je me cite moi-même :D

Pour moi, comme le rap, l’électro ne peut être qu’urbaine. Mais là où le rap épluche les rapports sociaux, l’électro est plus… environnementale. C’est une musique de friches industrielles et de bidonvilles. Ce n’est pas une musique païenne (comme le black), ce n’est pas non plus la voix d’une minorité exclue.Et si j’évoque le punk, c’est pour toutes ces raisons.


  1. Ouais, je suis peut-être influencée par ta façon de présenter les choses, mais du coup je trouve que cette scène est en quelque sorte… plus saine. Je connaissais ESC et ActiveHate, je savais pas qu'ils étaient portugais. J'ai vraiment bien aimé Control Alt Deus, pour le reste, j'accroche pas énormément, disons que je trouve ça assez vite lassant. C'est vrai qu'en électro, c'est difficile de trouver un groupe qui ait son propre son et une vraie originalité. Mais j'ai fait des belles découvertes cette année : Detroit Diesel (Québec), Preemptive strike, et Nolonguerhuman (US me semble-t-il). Après je ne sais pas ce qu'ils font sur scène :)

  2. Maintenant que j'y pense, je crois que tu m'avais envoyé une vidéo YouTube de Nolongerhuman, mais pas l'album. Je crois que j'ai seulement Detroit Diesel et Preemptive Strike.
    Moi j'aime bien AktiveHate, parce qu'ils sont assez mélodiques.
    Mais bon, après, c'est pareil dans tous les genres musicaux, les génies sont rares :) (et c'est normal, rien n'empêche d'apprécier des artistes "mineurs", comme le disait si bien notre ami Hume, si je ne me trompe)

Quelque chose à ajouter ?

fleurs stylisees fleurs stylisees