Le BazzArt de Kalys

Silence

Je n’ai pas envie.

J’ai une liste de choses à faire longue comme le bras. Des projets personnels, principalement, ce qui devrait être motivant. Mais non. J’ai envie de dire « à quoi bon? » mais ce n’est pas la bonne question. C’est juste que… Je me sens seule. Je voudrais pouvoir partager mes progrès et mes blocages avec quelqu’un. Je voudrais avoir des retours sur ce que je fais.
Je voudrais, aussi, raconter à quelqu’un ce qui va peut-être se passer pour moi à IGA. Je voudrais pouvoir partager ce que c’est que d’être ailleurs. « J’veux toujours être ailleurs », disait-il. J’aimerais bien que quelqu’un se demande pourquoi j’ai envie de faire ci ou ça, et que cette personne me donne son avis. J’aimerais bien pouvoir discuter, de tout et de rien, et pas regarder, de loin, mes amis en train de conduire leur vie, chacun dans sa barque. On arrive à des âges où il semblerait que le couple suffise. La perspective d’acheter une maison pour y élever ses enfants a l’air de prendre toute la place. Les amis sont secondaires. Je n’ai jamais compris ça.

*

[Lendemain] Je me sens seule, je crois que vous n’imaginez pas à quel point. Chaque jour votre silence élargit un peu plus la brèche en moi. Et dans cette brèche s’infiltrent toutes les saloperies qui traînent. Je ne crois pas m’être déjà sentie comme ça depuis… ma première année de fac, peut-être? La seule différence, c’est qu’entre-temps j’ai construit des choses, et que j’ai des projets et un travail pour m’obliger à garder la tête hors de l’eau. Je ne sais pas comment je ferais, sans ça.
Je n’avais plus senti l’angoisse avec autant de force. Sourire dans mon ventre et remonter le long de mes doigts. Sa présence est parfaitement localisée et pourtant elle est immatérielle. Ça veut dire que je n’ai aucune prise sur elle.
J’ai l’impression d’essayer d’avancer coûte que coûte, mais j’ai de plus en plus de mal à retenir ce « à quoi bon? » qui ne m’avait pas assaillie depuis longtemps.



Quelque chose à ajouter ?

fleurs stylisees fleurs stylisees