Le BazzArt de Kalys

L’heure blême

J’aime me lever à l’aube. Marcher à tâtons dans la chambre pour enfiler maladroitement un pull, allumer toutes les lumières dans la cuisine en me cognant dans les meubles tant j’ai du mal à ouvrir les yeux. Bailler une, deux, trois fois en préparant le café, le cerveau cherchant son oxygène, l’appelant à grands cris.
Plus tard, devant l’ordinateur avec tartines, café et jus de fruit (pomme s’il vous plaît, pour changer), imaginer les voisins effectuer les mêmes gestes lents, en pyjama, avec leurs cheveux dressés sur la tête. J’aime bien voir les gens sous toutes leurs facettes, de l’intimité d’un réveil trop matinal à l’élégance maîtrisée de la journée.

Voir, par la fenêtre, le blanc infuser peu à peu l’ardoise.

Aujourd’hui, blanc-gris uniforme, épais, sans aucune faille. La ville sera piégée, aujourd’hui. Garder à l’esprit qu’on ne pourra pas en sortir mais que tout pourra y entrer. C’est un ciel à neige.

En allant me chercher une deuxième tasse de café, je me rends compte qu’il a gelé, assez fort. Le sommet des tours du centre-ville disparaît, ceint d’une couronne de nuages.

Je grille ma première cigarette en accueillant l’hiver.



Quelque chose à ajouter ?

fleurs stylisees fleurs stylisees