Le BazzArt de Kalys

I’m a mercenary

Il y en ville des clans que l’on appelle des Barbares. En fait, ce sont des bandes de truands, hyper riches et organisés, un peu type mafia. Muriel et moi pénétrons chez l’un d’eux, par une porte dérobée. Dans le couloir richement décoré, moulures et miroirs dorés, il y a beaucoup d’agitation. Des hommes en armes patrouillent, vêtus comme des mousquetaires. Nous traversons la maison, et Muriel est très à l’aise, elle discute spontanément avec tout le monde, et ça m’énerve un peu, comme si elle me volait la vedette, car je suis plus effacée. Nous arrivons dans la salle où se trouve le chef. Il ressemble à Gérard Depardieu, en moins gras et en plus jeune. Il porte un grand chapeau avec une plume blanche et une cotte de maille argentée. C’est une salle de banquet, il y a une très grande table, et des hommes installés tout autour. L’affaire que nous allons traiter avec lui ne regarde que les hommes – sauf Muriel et moi, apparemment. Cela concerne la fille du chef. Les autorités l’ont attrappée, quelque chose comme ça. Depardieu veut leur montrer qui est le plus puissant. Je sais que sa fille est encore une gosse, une petite blonde d’environ onze ans. Pour régler l’histoire, il y a une espèce de cérémonial. C’est là que Muriel et moi intervenons : il faut tester des cercueils. Nous devrons nous mettre dans chacun des cercueils et il y aura une espèce de procession. Je me fais la réflexion que c’est vraiment que des machos, ça m’énerve un peu.
*
Deux nuits à rêver de cottes de maille, et la mort toujours présente, sous une forme ou une autre. Je fais des rêves bien étranges! Il me faudrait le concours de Marine et de son mirifique ouvrage sur l’interprétation des rêves :D

  1. Moi je dirais que c'est parce que tout paraît épique quand on change radicalement de cadre :)

Quelque chose à ajouter ?

fleurs stylisees fleurs stylisees